Oncologie et hématologie

L'un des défis du cancer est qu'il existe de multiples façons de traiter cette maladie. Pourtant, pour aucun des patients, le traitement n'est un chemin clair ou défini. Chez Novartis, nous faisons de la qualité de vie de nos patients une priorité. À chaque fois que nous développons et recherchons un traitement, nous gardons à l'esprit que nous le faisons pour les patients.

Nous développons des médicaments révolutionnaires qui sont sûrs, innovants et qui changent la vie des patients. Nous créons des technologies et des plateformes qui repoussent les limites de la science. Par exemple, nous offrons une large base de soins du cancer avec une variété de thérapies, des thérapies ciblées et radiothérapies aux technologies cellulaires et génétiques et à l'immunothérapie différenciée.

Notre vision des soins contre le cancer

Les soins oncologiques en Belgique méritent notre attention

Toutes les 18 minutes, on déplore un décès causé par le cancer. En 2020, pas moins de 5 000 diagnostics de cancer ont été manqués en raison de la pandémie de COVID-19, résultat de soins retardés aux conséquences désastreuses pour les patients.1 Afin de mieux accompagner les patients et de réduire la mortalité évitable de -15% d'ici 2030, comme prévu dans l'accord de gouvernement, nous avons besoin de soins oncologiques durables et solides. 

Le Livre Blanc Oncologie de Novartis expose 3 priorités visant à renforcer les soins oncologiques. Son fil conducteur : l’innovation. Grâce à cette vision, nous espérons avant tout amorcer un débat sociétal. Pour en savoir plus sur chaque priorité, cliquez ici :

Un nouveau plan cancer

Le cancer reste une cause majeure de décès. Toutes les 18 minutes, une personne meurt d’un cancer. En 2020, pas moins de 30 079 patients sont décédés des suites d’un cancer en Belgique.2 Une nouvelle approche est indispensable pour sauver ces vies.

Un accès durable à des médicaments innovants

Les personnes atteintes d’un cancer n’ont pas de temps à perdre. Mais l’espoir est permis. Dans notre avenir immédiat, les innovations permettant de sauver des vies se multiplieront. Malheureusement pour les patients belges, de longs délais d’attente retardent l’accès à ces innovations dans les soins oncologiques, avec un délai d’attente moyen de 364 jours après l’approbation de l’Agence européenne des médicaments (EMA) en Belgique, contre 36 jours en Allemagne, 169 en Autriche et 198 aux Pays-Bas.3 Un accès durable et plus rapide aux médicaments innovants contre le cancer est indispensable.

Briser les barrières dans le cancer du sein avancé

Le cancer du sein est potentiellement curable s’il est diagnostiqué et traité à un stade précoce. Or, en moyenne, 45 femmes meurent chaque semaine d’un cancer du sein dans notre pays, la plupart d’entre elles à cause de métastases à un stade avancé.2, 5 à 10 % des patientes sont diagnostiquées à un stade avancé, et 30 % de celles pour lesquelles le diagnostic est posé à un stade précoce développeront malgré tout une forme avancée de cancer du sein.2,4

Infographic Infographic Infographic