Novartis est très déçue par la décision de l’autorité de la concurrence en France