Novartis s’associe à l’université de Harvard en vue de développer des systèmes de biomatériaux de nouvelle génération destinés à l’administration des immunothérapies