Une femme sur trois atteinte d'un cancer du sein avancé a dû renoncer à son emploi