Un accès plus rapide aux traitements innovants contre le cancer pour améliorer la vie des patients en Belgique

Group of people walking in park
Temps de positionner Belgique comme un bastion de l'innovation et d’améliorer les soins contre le cancer #SpeakUp4Cancercare
Tweet

Par Marie-Laure Leto, Head of Market Access Novartis Oncology BeLux

Le fait que je puisse contribuer à faire la différence pour les patients est certainement l'une des choses que j'apprécie le plus dans ma fonction chez Novartis. Mon équipe et moi-même sommes particulièrement motivés par les attentes, les espérances et les défis des personnes dont la vie a été cruellement bouleversée par le cancer. Marie-Laure Leto, responsable de l'accès au marché chez Novartis Oncology BeLux, explique pourquoi il faut continuer la lutte contre le cancer.  « Oui, nous avons fait d'énormes progrès ces dernières années, mais il reste encore beaucoup de chemin à parcourir. Le nombre de patients atteints de cancer est en augmentation et de nombreuses personnes n'ont pas accès aux traitements contre le cancer ou n'ont aucune option de traitement. Mais il n'y a pas que des mauvaises nouvelles, il y a aussi des raisons d'être optimiste. L'attention renouvelée portée à notre système de soins de santé est l'occasion d’améliorer encore la prise en charge des personnes atteintes de cancer et de positionner la Belgique comme une place forte de l'innovation. Donner aux patients un accès plus rapide aux thérapies innovantes contre le cancer n'est possible que si nous travaillons différemment avec tous les acteurs du système de soins de santé. »

 

Les personnes atteintes d'un cancer sont victimes d'une double crise

Ces dernières années, notre système de soins de santé en Belgique a été confronté à une double crise. La première date d'avant la pandémie de COVID-19 et concerne le financement du système. Concrètement, le budget n'a jamais été autant sous pression qu'aujourd'hui.

Et puis la pandémie a malheureusement aussi eu des effets collatéraux : les retards dans le diagnostic de maladies, dont le cancer. De mars à septembre 2020, nous parlons de 5 000 diagnostics de cancer retardés. C'est particulièrement triste, compte tenu de l'importance d'un diagnostic et de traitements précoces pour un pronostic plus favorable.

 

Briser les silos grâce à la collaboration

La crise du COVID-19 a mis à l'épreuve la résilience de notre système de santé, mais a également montré la voie d'un avenir meilleur avec des soins de santé plus efficaces. Si la volonté est là, beaucoup de choses sont possibles. Nous avons appris qu'en tant que société, nous devons donner la priorité aux personnes et aux patients, mieux expliquer la science et surmonter ensemble les incertitudes. Nous ne pouvons pas maintenir la santé et la stabilité économique dans des silos séparés. Ils sont inextricablement liés. 

La lutte contre le cancer doit être abordée avec la même volonté de changement, de la confiance et de la coopération entre toutes les parties concernées. Pendant la pandémie, nous avons vu que c'était possible. Dans ce nouveau contexte et étant donné que le dernier plan belge de lutte contre le cancer remonte à 2008, Novartis appelle toutes les parties prenantes à travailler à un nouveau plan de lutte contre le cancer pour la Belgique.

 

Les patients belges atteints de cancer dans une position désavantageuse ?

Il s'agit d'un moment décisif pour la Belgique et d'une occasion de répondre aux défis actuels qui ralentissent l'offre de soins. Les ressources doivent être déployées pour améliorer les soins aux patients. La nouvelle vague d'innovations scientifiques offre un choix et des promesses sans précédent en matière de traitement du cancer. Toutefois, l'accès à ces traitements est entravé par les limites du système de santé actuel et les réalités budgétaires.

La situation de la Belgique est problématique. Selon les résultats de l’étude WAIT Indicators*, il faut un délai médian de disponibilité de 524 jours pour qu'un nouveau traitement anticancéreux et innovant soit disponible en Belgique après avoir reçu le feu vert de l'Agence européenne des médicaments. Les patients belges sont donc désavantagés par rapport à certains pays.   Aux Pays-Bas, le délai de disponibilité est de 268 jours, en Autriche de 203 jours et en Allemagne de 36 jours seulement. 

 

Les patients atteints de cancer n'ont pas le temps d'attendre

En matière de remboursement, le temps est un facteur essentiel pour les patients atteints de cancer. Chaque jour est crucial. Pour donner aux patients un accès rapide et durable aux thérapies innovantes contre le cancer, nous devons penser différemment. Novartis propose des solutions qui s'appuient sur le nouveau plan européen "Beating Cancer". Par exemple, en travaillant ensemble, nous pouvons promouvoir un dialogue précoce entre toutes les parties prenantes. Les entreprises comme Novartis jouent un rôle important en anticipant l'arrivée de thérapies innovantes. Par exemple, l'optimisation de l’ETR (remboursement temporaire anticipé) et du Fonds de solidarité pourrait déjà faire la différence et donner la priorité aux besoins des patients atteints de cancer. 

Les partenariats entre les pouvoirs publics, les hôpitaux et l'industrie sont essentiels pour transformer les idées novatrices en solutions pratiques dans notre système de santé. Pour maîtriser l'impact budgétaire de ces mesures, en partager les risques et pour améliorer la qualité des soins de santé, nous proposons également d'explorer de nouveaux modèles de tarification et de paiement, tels que les accords fondés sur les résultats cliniques
.

 

Ensemble pour de meilleurs soins contre le cancer #SpeakUp4CancerCare

L'année dernière, Novartis a publié un livre blanc qui décrit notre vision sur la manière de remettre les soins contre le cancer en Belgique sous les projecteurs. Notre ambition est claire : fournir un accès plus rapide et durable aux thérapies contre le cancer. Dans notre vision, nous sommes convaincus que des diagnostics plus rapides, une harmonisation et une optimisation des soins, notamment par un accès plus large aux données de la recherche, et un investissement plus important dans le bien-être émotionnel et physique des patients pendant leur traitement, peuvent réellement faire la différence.

Pour s'attaquer véritablement au problème des soins contre le cancer, Novartis, en plus d'être membre de Pharma.be, est fière d'être un nouveau membre de All.Can, une organisation internationale à but non lucratif et multipartite qui cherche à améliorer l'efficacité des soins contre le cancer en mettant le patient au premier plan. Grâce à la recherche et à la collaboration, All.Can vise à présenter les meilleures pratiques et à élaborer des recommandations et projets afin d'améliorer les soins contre le cancer pour toutes les parties concernées.

Je suis persuadée que nous pouvons construire un écosystème d'innovation dynamique avec toutes les parties prenantes des soins de santé. Nous partageons le même objectif : maintenir les gens en bonne santé et veiller à ce que les patients reçoivent les soins et les traitements appropriés lorsqu'ils en ont besoin.

Je pense qu'un nouveau plan cancer en Belgique permettra un accès plus rapide et plus durable aux meilleures thérapies anticancéreuses possibles pour les années à venir. Pour les patients atteints de cancer, il n'y a pas un jour à perdre. 

Marie-Laure Leto, responsable de l'accès au marché Novartis Oncology BeLux

*EFPIA Patients W.A.I.T. 2022: Median time to availability


 

Marie-Laure Leto.png

Marie-Laure Leto, est responsable de l'accès au marché chez Novartis Oncologie BeLux.

Diplômée en pharmacie de l'UCL et ayant suivi une formation complémentaire en économie à la KUL, Marie-Laure a commencé sa carrière chez Fresenius en tant que responsable de la réglementation et a rejoint après un an Novartis Pharma et Oncologie en tant que responsable de l'accès. Au cours des 19 années suivantes, elle a élargi son champ d'action en assumant de nouvelles responsabilités et d'autres rôles dans l'organisation commerciale et chez Novartis Global.  

Depuis 2017, Marie-Laure dirige l'équipe d'accès au marché de Novartis Oncology BeLux.